Constituées d’un ensemble de personnes suivies individuellement dans le temps, les cohortes visent à identifier la survenue d’évènements de santé d’intérêt et des facteurs de risque ou de protection s’y rapportant. Les cohortes constituent un des instruments de référence pour la recherche épidémiologique et en santé publique.

Une étude de cohorte repose sur le respect d’un protocole préétabli, concernant d’une part la collecte d’informations et d’autre part, les modalités du suivi des sujets (actif ou passif) permettant d’identifier sans biais, la survenue des événements de santé d’intérêt.

Les cohortes constituent un des instruments de référence pour la recherche épidémiologique et en santé publique. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a les identifié en tant qu’infrastructures de recherche, reconnaissant ainsi leur utilité pour la communauté de recherche en santé publique, et plus largement pour la recherche biomédicale dans son ensemble.

L’Inserm est promoteur ou responsable de l’organisation de plus de 70 cohortes. 

Découvrir quelques-unes des cohortes de l’Inserm :

La cellule de coordination nationale des cohortes (CCNC)

Depuis mars 2009, l’Inserm a mis en place au sein de l’Institut thématique multi-organisme Santé publique de l’Alliance Aviesan une Cellule de coordination nationale des cohortes (CCNC), animée en partenariat avec l’Institut de recherche en santé publique (IReSP). Cette cellule a pour objectif de fournir des services (appui méthodologique, aide juridique, groupes de travail…) aux cohortes financées par des fonds publics, et de faciliter l’accès mutualisé aux données de ces cohortes à l’ensemble des communautés scientifiques intéressées.