Marie-Paule Kieny, directrice de recherche Inserm, a fait la majeure partie de sa carrière à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette spécialiste de la virologie y est devenue stratège en politique de santé publique.

Marie-Paule Kieny © Inserm/Delapierre, Patrick
Marie-Paule Kieny © Inserm/Delapierre, Patrick

En 2014, l’Afrique de l’Ouest est frappée par Ebola : alors sous-directrice de l’OMS, Marie-Paule Kieny, spécialiste en virologie, prend en charge tous les aspects recherche et développement sur le sujet. Un véritable succès : En l’espace de 11 mois, l’OMS a assuré la promotion et le suivi de l’essai clinique d’un des deux vaccins testés en Afrique de l’Ouest. Des effets positifs ont été obtenus en Guinée et un dossier vient d’être déposé aux autorités régulatrices américaine et européenne : le vaccin devrait être enregistré en 2018 ou en 2019.

Alors qu’elle vient d’atteindre l’âge limite autorisé par l’OMS, Marie-Paule Kieny a réintégrée l’Inserm où elle apporte son expertise aux collaborations institutionnelles internationales.