Produire industriellement des thérapies développées à partir de cellules souches embryonnaires humaines et de leurs produits : c’est la prouesse qui est en passe d’être réalisée par Marc Peschanski, directeur de recherche Inserm, et son équipe.

Marc Peschanski © Inserm/Delapierre, Patrick
Marc Peschanski © Inserm/Delapierre, Patrick

Spécialiste des maladies génétiques et des thérapies cellulaires, Marc Peschanski s’est rendu célèbre pour son travail sur les cellules souches embryonnaires humaines. En 2005, il a fondé l’Institut des cellules souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques (Istem)*, à Evry.

Aujourd’hui, les équipes de l’institut s’apprêtent à conduire leur premier essai clinique, en collaboration avec l’Institut de la vision. Celui vise à traiter des personnes atteintes de rétinite pigmentaire grâce à des cellules produites en laboratoire à partir de cellules souches. En formant un nouvel épithélium pigmentaire, ces cellules devraient restaurer la vision des patients.

L’année dernière, l’I-Stem a participé à la création d’YposKesi, une société dédiée à la production industrielle de thérapies géniques et cellulaires découvertes par les chercheurs de l’institut.

Note :

*unité 861 Inserm/Université d’Evry-Val-d’Essonne/Genopole d’Evry