Ludovic Galas, ingénieur de recherche Inserm, a élaboré une application, Agir, permettant de connaître et localiser chaque risque - chimiques, biologiques ou encore liés aux rayonnements – au sein d’un institut de recherche tel que l’Inserm.

Ludovic Galas © Inserm
Ludovic Galas © Inserm

C’est à l’occasion de la construction d’un vaste bâtiment dédié à la recherche, que Ludovic Galas*, responsable de la plateforme régionale de recherche en imagerie cellulaire de Haute-Normandie, a démarré ce projet. Pour le dépôt du permis de construire, il est chargé de définir les risques associés à ce futur laboratoire, destiné à recevoir pas moins de 200 personnes.

Avec notamment plus de 859 produits chimiques recensés, il doit faire face à un vrai casse-tête. Pour le résoudre, l’ingénieur et ses collaborateurs développent EasyLab Manager, une interface de gestion des activités rencontrées dans les structures et infrastructures de recherche biologique et biomédicale.

Depuis, l’emménagement dans le nouveau bâtiment a été un succès et l’ingénieur a transposé son invention en solution nationale : Agir (Application pour la gestion et l’inventaire des risques). Elle sera utilisée par les 12 000 personnes qui travaillent dans les structures Inserm.