Spécialiste de l'athérosclérose, une des principales causes de troubles cardiovasculaires, Alain Tedgui a notamment mis en évidence les dimensions inflammatoires et immunitaires de la maladie.

Alain Tedgui

Directeur du Paris-Centre de recherche Cardiovasculaire (PARCC)*, à l'hôpital européen Georges-Pompidou (Paris), Alain Tedgui a consacré sa carrière à l'athérosclérose. Cette pathologie est caractérisée par la formation de plaques essentiellement composée de lipides sur la paroi des artères. A terme, ces plaques peuvent entraîner la lésion de la paroi artérielle (sclérose), conduire à l’obstruction du vaisseau, ou encore se rompre, avec des conséquences souvent dramatiques.

Alain Tedgui, Grand Prix Inserm 2018 - portrait vidéo -  2 min 55 - 2018

Dès le début des années 90, Alain Tedgui a émis l'hypothèse selon laquelle l'athérosclérose serait une maladie inflammatoire chronique. Il s'est intéressé au rôles des médiateurs de l'inflammation dans cette pathologie et a démontré, avec son équipe, le rôle essentiel de cellules immunitaires dans un mécanisme de protection de l'organisme contre la progression de la maladie. Cette découverte a ouvert la voie au développement d'une immunothérapie de l'athérosclérose. Deux essais cliniques sont actuellement en cours, pour évaluer cette approche.

Lire la biographie d'Alain Tedgui sur le site Histoire de l'Inserm

Note :
*unité 970 Inserm/Université Paris Descartes