JRS : Espèces modèles en recherche biomédicale : quels atouts, quelles complémentarités ?

L'Institut thématique multi-organismes Biologie cellulaire, développement et évolution (BCDE) a proposé un séminaire de formation le 7 décembre 2017 autour du thème : "Espèces modèles en recherche biomédicale : quels atouts, quelles complémentarités ?".

Affiche de la journée recherche et santé : Espèces modèles en recherche biomédicale : quels atouts, quelles complémentarités ?

Les animaux modèles sont essentiels et incontournables pour la recherche fondamentale et la recherche clinique. Le savoir acquis sur ces modèles animaux est indispensable dans le continuum de la démarche scientifique lorsque des processus intégrés dans l’organisme sont étudiés. Les rongeurs avec en tête la souris et le rat, les primates non-humains et les non mammifères incluant le nématode, la drosophile et les vertébrés aquatiques sont des modèles couramment utilisés pour comprendre les mécanismes physiologiques ou ceux perturbés dans les maladies et pouvoir proposer des voies thérapeutiques. 

Au cours de leurs présentations, les orateurs ont présenté plusieurs modèles animaux avec leurs contraintes et leurs limites et comment ces modèles ont pu ou peuvent encore d'avantage contribuer à des avancées majeures. Deux tables rondes ont abordé la question de la transparence et la reproductibilité des données en recherche ainsi que l'impact  sur l'utilisation des animaux modèles, des besoins croissants en médecine personnalisée, en particulier la caractérisation des variations génomiques dont le caractère pathologique ou non reste dans l’ensemble à déterminer. Chaque présentation par un orateur était suivie d’un temps d’échange avec les participants.

Organisateurs scientifiques

  • Yann Hérault, CELPHEDIA, PHENOMIN-ICS, Illkirch
  • Jean-Stéphane Joly, CELPHEDIA, TEFOR, Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Coordination et organisation

  • Thierry Galli, Christine Lemaitre, Sylvie Robine, Institut Thématique Aviesan Biologie cellulaire, développement et évolution
  • Barro Sow, Christine Tanga, Inserm DRH-BFSSR