Suivez mon regard 👀 : C'est quoi l'eye tracking ?

Les yeux sont-ils le miroir de l'âme, ou une fenêtre ouverte sur le cerveau ? Ce qui est sûr, c'est que la manière dont nous les utilisons pour explorer notre environnement est une précieuse source d'informations sur notre fonctionnement cognitif et cérébral…

Lorsque nous regardons une image, l'œil la capte et la transforme en messages nerveux, transmis au cerveau. Ce dernier interprète les informations reçues, identifie celles qui sont prioritaires et donne l'ordre aux yeux de se déplacer et de fixer des points précis pour obtenir de nouvelles données et poursuivre l'exploration visuelle. Ainsi, les endroits où notre regard se pose et ses déplacements lors de l'analyse d'une scène constituent autant de caractéristiques utiles à la compréhension des processus que nous utilisons pour acquérir et traiter les informations.

L'eye tracking, ou "oculométrie" en bon français, permet d'accéder à ces données en mesurant où et comment une personne regarde. Concrètement, une lumière infrarouge est émise en direction de son œil. Elle s'y reflète et une caméra enregistre les reflets engendrés, permettant un calcul en temps réel de la position du regard. Inoffensive et non invasive, la méthode est utilisée dans de nombreux domaines, du marketing à l'ergonomie web, en passant par la recherche biomédicale.

L'eye tracking permet notamment d'étudier des comportements associés aux troubles cognitifs. Par exemple, chez les enfants avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA), l'exploration visuelle d'une scène sociale est atypique : ces enfants qui présentent des difficultés de communication et d'interaction sociale explorent moins les visages, en particulier la région des yeux. Utilisé comme outil de suivi, l'eye tracking permet de mesurer l'efficacité de leur prise en charge. Des études sont en cours pour savoir si la méthode pourrait constituer un outil de diagnostic précoce, non seulement dans le TSA, mais aussi dans d'autres troubles comme la maladie d'Alzheimer.

  • Pour en savoir plus sur le TSA et les recherches s'y rapportant :

👁️‍🗨️ le dernier numéro du magazine de l'Inserm 

👁️‍🗨️ notre dossier web dédié

Etude sur l'autisme au service explorations fonctionnelles et neurophysiologie en pédopsychiatrie, équipe Autisme de l'unité 1253 "Imagerie et cerveau", Centre hospitalier universitaire Bretonneau, Tours. ©Inserm/Patrice Latron