ReflOrir ou faire flOrir 🌺 💧 : C'est quoi les probiotiques et les prébiotiques ?

C'est la fin août et votre balcon fait franchement peine à voir... Deux solutions : investir dans de nouvelles plantes et/ou rebooster ce géranium à coup d'engrais ! Et bien pour la flore intestinale, c'est un peu pareil : lorsqu'elle va mal, on peut l'enrichir avec des probiotiques et/ou la stimuler avec des prébiotiques.

Les probiotiques sont des microorganismes vivants qui, ingérés en quantité adéquate, vont apporter un bénéfice au fonctionnement de notre organisme. Il s'agit essentiellement de bactéries (bifidobactéries, lactobacilles, lactocoques…), mais aussi de levures (saccharomycètes). Naturellement présents dans des aliments fermentés (yaourts, kéfir, choucroute…) ou absorbés sous forme de compléments alimentaires, leur consommation peut contribuer à améliorer la composition de notre flore (ou "microbiote") intestinale. Or il est désormais établi que la qualité de ce microbiote est importante pour notre santé digestive, mais aussi métabolique, immunitaire et neurologique.

Les prébiotiques sont quant à eux des molécules dont se nourrissent ces "bonnes" bactéries qui résident dans notre intestin. Leur consommation participe donc également à la santé du microbiote intestinal, et par conséquent à la nôtre ! Les molécules prébiotiques sont notamment présentes dans les aliments riches en fibres : fruits, légumes, céréales.

Probiotiques et prébiotiques peuvent être particulièrement utiles en cas de déséquilibre de la flore intestinale : ils vont permettre d'augmenter le nombre de microorganismes bénéfiques et de diminuer la population de ceux potentiellement néfastes. Dans ce cadre, certains probiotiques vont par exemple réduire la sévérité et la durée de diarrhées infectieuses ou même prévenir celles qui sont parfois associées à la prise d'antibiotiques.

Avec l'explosion des connaissances sur le rĂ´le du microbiote intestinal dans le fonctionnement de notre organisme et la genèse de nombreuses maladies, le potentiel thĂ©rapeutique des probiotiques et des prĂ©biotiques fait l'objet de très nombreuses recherches. Mais si agir sur le microbiote pour amĂ©liorer notre santĂ© est bel et bien une piste prometteuse, il n'existe Ă  ce jour que très peu de situations pour lesquelles l'apport de complĂ©ments alimentaires ou d'aliments enrichis en pro/prĂ©biotiques prĂ©sente un intĂ©rĂŞt rĂ©el, scientifiquement validĂ©. Ce qui ne doit pas vous empĂŞcher de consommer rĂ©gulièrement des aliments qui en contiennent naturellement : s'ils ne soignent pas forcĂ©ment, ils sont quand mĂŞme bons pour notre organisme !

Envie d'aller plus loin ?

🔮 Pour savoir si les probiotiques vont se généraliser dans nos assiettes d'ici 2050, c'est dans le magazine de l'Inserm n°47.

đź’ˇ Pour faire le point sur les liens entre microbiote intestinal et santĂ©, ainsi que sur le potentiel thĂ©rapeutique des pro/prĂ©biotiques, lisez notre dossier d'info.

📋 Pour connaître le niveau de preuve de l'efficacité des différentes applications cliniques des pro/prébiotiques, plongez-vous dans le rapport de la World Gastroenterology Organisation.