Ana-Maria Lennon consacre ses travaux de recherche aux cellules dendritiques, les "sentinelles" de notre système immunitaire. Elle s'intéresse en particulier à la manière dont ces cellules se déplacent lors de leurs "patrouilles" dans l'organisme.

Ana-Maria Lennon-Duménil

Directrice de recherche Inserm et responsable de l'équipe Régulation spatiotemporelle de la présentation des antigènes et migration cellulaire* à l'Institut Curie (Paris), Ana-Maria Lennon cherche à comprendre comment les cellules dendritiques procèdent pour patrouiller dans l'organisme et donner l'alerte lorsqu'elles découvrent une menace.

Ana-Maria Lennon-Duménil, Prix Recherche 2018 - portrait vidéo - 2 min 52 - 2018

Les travaux de la chercheuse et son équipe ont permis de découvrir que ces cellules sentinelles peuvent adopter deux modes de déplacement. Lorsqu'elles patrouillent, elles utilisent le mode "intermittent" : elles se déplacent, s'arrêtent et recommencent. Mais lorsqu'une cellule dendritique a découvert un intrus, l'a "avalé" et se dirige vers le ganglion le plus proche pour conduire au déclenchement d'une réponse immunitaire, plus de temps à perdre : son déplacement devient unidirectionnel et rapide.

Note :
*unité 932 Inserm/Université Paris Descartes/Institut Curie