Comment évaluer l’efficacité de l’hypnose ?

08 septembre 2015

Des chercheurs de l’Inserm ont évalué l’efficacité de l’hypnose dans différentes indications médicales. Leur étude indique que cette pratique de médecine complémentaire présente un intérêt dans lors d’une anesthésie et pour la prise en charge du syndrome du côlon irritable.

Si l’hypnose existe depuis des centaines d’années, il reste encore aujourd’hui difficile de juger clairement de son utilité dans le domaine médical. Dans un rapport remis à la Direction Générale de la Santé, des chercheurs de l’Inserm sous la direction de Bruno Falissard ont évalué l’efficacité de cette pratique de médecine complémentaire dans certaines de ses indications (santé des femmes, troubles digestifs, chirurgie, psychiatrie…). Cette étude met en évidence son intérêt thérapeutique lors d’une anesthésie et pour la prise en charge du syndrome du côlon irritable. Elle confirme également que les risques liés à l’hypnose sont particulièrement limités.

Lire le communiqué de presse

Télécharger le rapport

Retour à la liste des actualités "Recherche"
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes