Alain Chédotal, directeur de recherche Inserm, a contribué à la mise au point d’une incroyable technique d’observation du vivant. Grâce à cette dernière, il est notamment possible de réaliser une cartographie en 3D de l’embryon humain.

A l’Institut de la vision*, Alain Chedotal étudie le développement des connexions neuronales dans le système nerveux central, en particulier au cours du développement du système visuel et dans des maladies oculaires.

C’est dans ce but que le chercheur a participé au développement d’une technique d’observation du vivant combinant immuno-marquage, microscopie en 3D et une technique permettant de "rendre les tissus transparents". Avec Paolo Giacobini, chargé de recherche Inserm au centre de recherche Jean Pierre Aubert à Lille**, le chercheur a utilisé cette nouvelle technique pour observer l’anatomie d’embryons humains âgés de 6 à 14 semaines. A la clé : un atlas du développement embryonnaire à partir de données réelles !

Note :

*unité 968 Inserm/CNRS/UPMC
** unité 1172 Inserm/Université de Lille/CHRU Lille/Université d’Artois/Institut pour la recherche sur le cancer de Lille