Comment améliorer le partage des données personnelles et des échantillons biologiques collectées lors des recherches menées avec les pays en développement

Le 5 novembre 2015, le Comité d'éthique de l'Inserm s'est réuni autour d'un atelier de réflexion sur la recherche en santé dans les pays du Sud.

Le Comité d'éthique de l'Inserm, en partenariat avec le Wellcome Trust la Fondation Mérieux et le Global Forum on Bioethics in Research (GFBR),  a organisé un atelier à Annecy avec plus d'une trentaine de scientifiques et éthiciens des pays en développement et développés, afin de réfléchir et débattre sur la manière dont le partage des données et des échantillons biologiques collectés durant les essais cliniques pourrait être amélioré et garanti dans les recherches internationales.

En effet, le partage  des bénéfices tiré de l'internationalisation des projets de recherche menés dans les pays en développement profite davantage aux pays industrialisés. Ce constat soulève d'importantes questions éthiques qui ont été abordées lors de cet atelier. Les experts, après un partage d'expériences de terrain, ont formulé des recommandations et/ou des bonnes pratiques pour les parties prenantes à la recherche.

Avec la participation de :

  • Katherine Littler
  • François Hirsch
  • François Bompart
  • Caroline Carbonnelle
  • Aïssatou Toure
  • Godfrey Tangwa
  • Douglas Wassenaar
  • Aïssatou Touré
  • Marc Brodin
  • Yaël Hirsch
  • Cathy Roth
  • Christophe Longuet