A l’Inserm, les associations de malades sont des partenaires de recherche à part entière. Pour favoriser le dialogue entre associations et chercheurs, et ainsi faciliter cette collaboration, l’Inserm met en œuvre de nombreuses actions et propose différents outils.

Si les malades ont besoin des chercheurs pour mieux comprendre leurs pathologies et améliorer leur prise en charge, les chercheurs ont tout autant besoin des malades qui peuvent leur parler plus en détail de leurs troubles, leur confier leurs attentes et orienter ainsi certains projets de recherche, ou même en proposer. Ainsi les malades peuvent participer activement à la recherche.

Identifier des associations avec lesquelles collaborer

Travailler avec les associations est une activité désormais reconnue dans la carrière du chercheur, prise en compte dans son évaluation et devenant indispensable dans les projets européens.

Pour identifier des associations avec lesquelles collaborer, consultez la base Associations de malades. Les associations référencées font partie du réseau Inserm associations qui rassemble plus de 500 associations de malades en contact régulier avec l'Inserm.

Participer aux actions menées par l'Inserm avec les associations de malades

Faire des associations de malades des partenaires à part entière de la recherche est une des priorités de l’Inserm, inscrite dans son contrat d’objectifs. Pour y parvenir, l’Inserm s’est doté d’un double dispositif : le Groupe de réflexion avec les associations de malades (Gram) rattaché à la direction générale et la Mission Association Recherche et Société (MARS), la structure opérationnelle à l’interface entre les chercheurs, l’Institut et les associations.

La MARS a développé différentes actions permettant aux chercheurs de :

Pour participer à ces actions, contactez la MARS

Retraités ou bientôt à la retraite : accompagnez les associations avec le réseau ScienSAs’

Les associations de malades peuvent avoir besoin d’aide pour décoder les avancées de la recherche et des scientifiques nouvellement à la retraite sont prêts à partager leur savoir-faire. Pour les mettre en relation, l’Inserm a créé le réseau ScienSAs’ (Scientifiques Seniors et Associations de malades).
Ce réseau de l’Inserm s’adresse à tous les chercheurs et ingénieurs de recherche nouvellement retraités, intéressés par des collaborations ponctuelles ou pérennes avec des associations.
Début 2017, 90 chercheurs et 133 associations avaient rejoint le réseau ScienSAs’.

Devenir membre de ScienSAs'