S’il est médecin, le chercheur présentant une demande de promotion à l'Inserm est qualifié d'investigateur.

Le chercheur investigateur doit être un docteur en médecine inscrit au Conseil national de l'Ordre des médecins et justifiant d'une expérience appropriée ; cela s'entend dans le domaine concerné par la recherche mise en place. Il doit également avoir connaissance de l'encadrement réglementaire de la recherche sur les personnes et des bonnes pratiques qui s'appliquent dans le cadre de celle-ci. L'Inserm a mis en place un programme de formation à l'attention des investigateurs.

Conformément à l'article L. 1121-1 du code de la santé publique, l'investigateur dirige et surveille la réalisation de la recherche sur un lieu de recherche - ou site investigateur - donné. Si la recherche est réalisée par une équipe, l'investigateur est qualifié d'investigateur principal. Lorsque la recherche est multicentrique, le chercheur investigateur, porteur du projet, est qualifié d'investigateur coordonnateur. A l'Inserm, c'est généralement lui qui sollicite les autres investigateurs principaux pressentis pour participer à la réalisation de la recherche.

Dans la décision du 24 novembre 2006 fixant les règles de bonnes pratiques cliniques pour les recherches biomédicales portant sur des médicaments à usage humain, la compétence d'un professionnel est ainsi définie : elle est validée par l'obtention du diplôme initial s'il en existe un, la mise en œuvre d'une formation continue, une activité professionnelle effective et un mécanisme régulier de mise en œuvre de revue par les pairs s'il existe. Cette définition peut servir de base à l'appréciation par le promoteur de la qualification de l'investigateur.

Tout chercheur investigateur émargeant au profil des formations de l’Inserm peut déposer une demande de promotion à l’Inserm pour l’un des projets dont il est le responsable.

Dans les sciences du comportement humain, une personne qualifiée peut exercer la direction de la recherche conjointement avec l'investigateur.

Les recherches biomédicales concernant le domaine de l'odontologie s’effectuent sous la direction et la surveillance d'un chirurgien-dentiste et d'un médecin justifiant d'une expérience appropriée.

Dans le cadre de recherches biomédicales autres que celles portant sur des produits de santé, si elles ne comportent que des risques négligeables et n'ont aucune influence sur la prise en charge médicale de la personne qui s'y prête, elles peuvent être effectuées sous la direction et la surveillance d'une personne qualifiée.

L'Inserm ne peut pas assurer la promotion de projets dont l’investigateur coordonnateur serait un boursier, un bénéficiaire de poste d'accueil ou un post-doctorant.

Contact

Sonia Gueguen
Pôle Recherche clinique
Tél. : 01 44 23 61 05