Dans le cadre de sa politique de formation à la recherche par la recherche et de renforcement des liens entre recherche fondamentale et recherche clinique, thérapeutique et en santé publique, l’Inserm propose des postes d’accueil permettant à de jeunes médecins, pharmaciens ou odontologistes de préparer un doctorat ès sciences.

Qui peut postuler ?

Les postes d’accueil sont destinés à des internes, chefs de clinique assistants ou assistants hospitalo-universitaires, médecins, pharmaciens ou odontologistes, titulaires d’un Master 2 Recherche et de la thèse d’exercice à la date de prise de fonction. Ce poste permettra au lauréat de réaliser un doctorat ès sciences.

La durée du contrat proposé est de deux ans à plein temps.

Le laboratoire d’accueil doit être une unité de recherche de l’Inserm.

Poste d’accueil pour vétérinaires

L'Inserm et les Écoles nationales vétérinaires (ENV) souhaitent renforcer les liens entre leurs laboratoires de recherche dans le cadre de la biologie et de la pathologie animale et comparée.
Dans ce cadre, l'Inserm ouvre des postes d’accueil destinés à de jeunes vétérinaires issus des ENV, titulaires du diplôme d’études fondamentales vétérinaires (DEFV), ou d’un Master 2 Recherche à la date de prise de fonction. Les conditions et la sélection les candidats sont les mêmes que pour les postes d’accueils "Internes et assistants".

Comment se déroule la sélection ?

La sélection des candidats est fondée sur les critères suivants :

  • qualité scientifique du projet de recherche et son adéquation avec celui du laboratoire d’accueil
  • cursus du candidat, travaux de recherche et publications
  • projet professionnel du candidat argumenté par une lettre de motivation
  • qualité du laboratoire d’accueil et de l'encadrant doctoral
  • adéquation du projet aux missions de l’Inserm et de l’institut thématique dont relève le projet

Un comité ad hoc composé d’hospitalo-universitaires et de chercheurs effectue une présélection des candidats sur dossier qui sera suivie de leur audition.

Contacts

Stéphanie Pommier, Département de l’évaluation et du suivi des programmes 
Marc Cressant, Département des ressources humaines