Comité pour l’histoire de l’Inserm

Le comité pour l’histoire de l’Inserm favorise et conduit des travaux sur l’histoire de l’Institut et de la recherche biomédicale et en santé française, dans son contexte national et international. Il participe à reconstituer, préserver et valoriser le patrimoine de l’Inserm.

Le comité finance des travaux de recherche, organise des manifestations (séminaires, colloques, tables rondes), enrichit le site Histoire de l’Inserm et agit par tous moyens pour rendre visible l’action de l’Inserm au sein du système de recherche français.

Composition

Crée en janvier 2017, le comité pour l’histoire de l’Inserm est directement placé auprès du Président de l’Institut, qui nomme ses membres pour une durée de quatre ans, renouvelable.

Président :

  • Pascal Griset, professeur à Sorbonne Université, spécialiste de l’histoire de l’innovation et des grandes institutions scientifiques

Quatre personnalités qui ont contribué par leur action au développement et à l’excellence de l’Inserm :

Quatre personnalités, spécialistes des enjeux sciences et société/Inserm :

  • Jean-Paul Gaudillière
  • Florence Hachez-Leroy
  • Cécile Méadel
  • Muriel Le Roux

En qualité de membres de droit :

  • Carine Delrieu (directrice du département de l’Information scientifique et de la communication
  • Suzy Mouchet (responsable du site Histoire de l’Inserm)
  • Hélène Chambefort (responsable du service Archives de l’Inserm)

Invités permanents :

  • Hervé Chneiweiss (président du Comité éthique de l’Inserm)
  • Audrène Éloit (département des partenariats et des relations extérieures de l’Inserm)
  • Hervé Guillemain (Professeur, Université du Maine)
  • Anne Rasmussen (Professeur, directrice du Centre Alexandre Koyré)
  • Vassili Soumelis (co-directeur de l’unité Inserm 976, hôpital Saint-Louis)
  • Béatrice Touchelay (Professeur, Université de Lille)
  • Pierre Verschueren (maître de conférence, Université de Franche-Comté)

Soutien à la recherche 

Le Comité pour l’histoire de l’Inserm propose une aide financière aux étudiants de master qui souhaitent s’engager dans une recherche concernant directement l’histoire de l’institution ou plus largement l’histoire de la recherche biomédicale et des questions de santé. Pour en savoir plus sur l’appel à candidature 2021–2022