Le cancer : un regard sociologique - Biomédicalisation et parcours de soins

Au-delà des discours convenus, d’allure scientiste et souvent enchantée, cet ouvrage collectif se propose d’étudier les conditions économiques, éthiques, psychologiques, politiques et institutionnelles des innovations biomédicales et les effets sociaux de leur diffusion. Il montre ainsi comment ces changements dessinent de nouvelles expériences du cancer chez les patients et leurs proches.

Couverture : Le cancer un regard sociologique

Le cancer reste aujourd’hui encore une maladie grave, souvent mortelle. Pour les malades, l’espoir repose sur des stratégies médicales diversifiées et des relations singulières nouées avec les soignants et avec les proches. Si la vie personnelle des patients se réorganise à l’annonce de la maladie, les rapports entre soignés et soignants sont bouleversés par les innovations biomédicales et les changements dans l’organisation du travail des praticiens. Dans ses pratiques quotidiennes, la cancérologie porte à l’extrême une tension centrale de la biomédecine contemporaine, entre l’évolution vers une prise en charge sanitaire qui se veut de plus en plus "personnalisée" et les exigences propres à la médecine scientifique, "fondée sur des preuves", notamment en termes de standardisation des procédures.

Un ouvrage réalisé sous la direction de Norbert Ansellem, sociologue, chercheur associé à l’Espace éthique Île-de-France, CHU Saint-Louis (AP-HP) / Équipe ES3 "Éthique, sciences, santé, société", université Paris-Sud ; chargé de cours à l’université Paris-Sorbonne et de Philippe Bataille, sociologue, directeur d’études à l’EHESS (Cadis) et membre du Comité éthique & cancer.

Se procurer l'ouvrage

Disponible en librairie
La Découverte - Inserm, 2018
352 pages
Prix : 22 euros