Nathalie Vergnolle étudie les protéases, des enzymes qui sont dérégulées dans les maladies inflammatoires de l'intestin. Ses travaux ouvrent la voie au développement de thérapies innovantes pour les patients souffrant de la maladie de Crohn, de rectocolite hémorragique ou du syndrome du côlon irritable.

Nathalie Vergnolle

Nathalie Vergnolle dirige l'Institut de recherche en santé digestive*, à Toulouse. Elle utilise des échantillons de tissus intestinaux, prélevés à des patients lors de biopsie, pour créer des mini-intestins in vitro. L'étude de ces mini-organes a permis à la chercheuse et son équipe de découvrir que les maladies inflammatoires de l'intestin sont associées à une surexpression de protéase dans la lumière intestinale.

Nathalie Vergnolle, Prix Recherche 2018 - portrait vidéo - 2 min 57 -2018

L'équipe a également identifié une protéine capable d'inhiber ces protéases, l'élafine. Peu produite dans l'intestin des patients, cette protéine pourrait permettre de les soulager.

Pour en savoir plus sur les travaux de Nathalie Vergnolle

Note :
*unité 1220 Inserm/Inra/Université Toulouse 3-Paul-Sabatier/Ecole nationale vétérinaire, Toulouse