La dyslexie pourrait être liée à un problème d’attention

19 juillet 2013

Certaines personnes dyslexiques présenteraient des troubles de l’attention visuelle expliquant partiellement leurs symptômes. Une équipe de l’Inserm s’est penchée sur cette hypothèse et la confirme en partie.

Informations complémentaires

Pour en savoir plus sur la dyslexie, consultez notre dossier d’information

Les personnes dyslexiques ne présentent pas seulement des problèmes de lecture ou phonologiques, elles souffriraient également de troubles de l’attention visuelle. Ce phénomène, suggéré par des données cliniques et quelques travaux, expliquerait en partie les troubles de lecture des dyslexiques : "La littérature relate des difficultés à traiter les éléments distracteurs chez les sujets dyslexiques, explique Anne Bonnefond*, coauteur des travaux. Ils sont plus lents pour réagir à des stimuli incongruents. Cela serait lié à une perturbation de leur attention visuospatiale : le champ visuel gauche paraît sous investi alors que le champ visuel droit semble au contraire surinvesti. D’où de possibles difficultés de lecture".

Troubles attentionnels confirmés

Pour en savoir plus, la chercheuse et ses collaborateurs ont soumis des sujets dyslexiques et des personnes sans difficulté de lecture à une épreuve purement attentionnelle, sans sollicitation verbale. Ils ont placé les participants devant un écran sur lequel s’affichait une série de flèches toutes orientées dans le même sens ou dans des directions différentes. Il était demandé aux personnes de fixer le point central et de dire dans quel sens était orientée la flèche du centre. Les auteurs enregistraient leur activité électroencéphalographique (potentiels évoqués) pendant toute la réalisation de la tâche.

Il est apparu qu’en cas de conflit dans l’orientation des flèches, les personnes dyslexiques commettent davantage d’erreurs que les bons lecteurs. Au niveau cérébral, cela se manifeste par une différence d’amplitude des composants évoqués très précoces (dès 100 millisecondes après la présentation du stimulus) entre le groupe des dyslexiques et le groupe contrôle. "Cela révèle un problème d’orientation de l’attention visuelle et de détection du conflit chez les personnes dyslexiques", précise la chercheuse.

Les spécificités de la dyslexie

L’équipe tente maintenant de déterminer en quoi ces déficits attentionnels sont spécifiques à la dyslexie, en comparant notamment les sujets dyslexiques à d’autres populations présentant un retard de lecture moins important (mauvais lecteurs). "Cela pourrait permettre d’identifier des marqueurs de la dyslexie et d’améliorer la prise en charge de ce trouble en intégrant des exercices adaptés, par exemple pour entrainer l’attention visuospatiale", conclut la chercheuse.

Note
*Unité 1114 Inserm/Université de Strasbourg

Source
G Mahé et coll. Conflict control processing in adults with developmental dyslexia: An event related potentials study. Clin Neurophysiol, édition en ligne du 27 juin 2013

Retour à la liste des actualités "Recherche"
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes