Obésité : des antihypertenseurs pour éviter la dysfonction du tissu adipeux ?

Science

L’aldostérone, une hormone connue pour son rôle dans la régulation de la pression artérielle, pourrait aussi être impliquée dans le stress oxydatif des cellules du tissu adipeux chez les personnes obèses. Chez l’animal, ce mécanisme favoriserait le vieillissement prématuré du tissu adipeux et de ses vaisseaux. Chez l’humain, il pourrait contribuer aux complications cardiovasculaires liées à l’obésité.

Et si les comorbidités observées chez les sujets obèses étaient liées à des dysfonctions du tissu adipeux ? Cette hypothèse fait actuellement l’objet de nombreux travaux. D'une part, il apparaît que le vieillissement prématuré du tissu adipeux et des troubles de la fonction des mitochondries sont possiblement associées à l'obésité. Parallèlement, les stéroïdes de la famille des minéralocorticoïdes (dont l’aldostérone) et leurs récepteurs, bien connus dans la physiologie rénale, sont décrits comme favorisant les lésions cardiovasculaires communes aux maladies cardiovasculaires et métaboliques, dont l'obésité. Une équipe Inserm* a donc souhaité évaluer si ces deux voies étaient corrélées.

Dans une étude parue dans Hypertension, les chercheurs décrivent pour la première fois la responsabilité de la voie de l’aldostérone et de ses récepteurs dans le fonctionnement mitochondrial et le stress oxydatif du tissu adipeux. Pour y parvenir, ils ont étudié les mitochondries de souris obèses ou non obèses, recevant un antagoniste des récepteurs à l'aldostérone ou un antioxydant spécifique ciblant ces organites dévolus à la respiration cellulaire. Ils ont ainsi démontré que la fonction des mitochondries est perturbée dans le tissu adipeux, et que cette perturbation est associée à une dysfonction des vaisseaux sanguins.

Frédéric Jaisser, qui a encadré ce travail, explique : "Si la sénescence est proposée comme un phénomène important au niveau du tissu adipeux des sujets obèses ou en syndrome métabolique, il reste à en détailler précisément le mécanisme. Notre travail montre le lien entre la voie de l’aldostérone et de son récepteur et la sénescence du tissu adipeux. La question est désormais de décrire la chronologie de ces évènements afin de déterminer le lien de causalité existant : l’activation du récepteur induit-elle d’abord le stress oxydatif et la dysfonction mitochondriale, puis la sénescence ? Ou bien est-ce l’inverse ?"

L’ubiquité émergente de la voie de l’aldostérone

Ces travaux s’inscrivent dans le projet RHU Investissement d’avenir CARdiac & skeletal Muscle alteration in relation to Metabolic diseases and Ageing: role of Adipose tissue (CARMMA) dont le but est de mieux comprendre le rôle du tissu adipeux et du vieillissement dans les maladies métaboliques et leurs comorbidités, en particulier cardiovasculaires. Le rôle de l’aldostérone et son récepteur, le récepteur minéralocorticoïde, est une des voies explorées. Il est en effet de plus en plus évident que, parallèlement à leur rôle bien décrit sur la pression artérielle, ils occupent d’autres fonctions encore non élucidées. "Notre approche, qui combine notamment des études sur des modèles animaux génétiquement modifiés et des études pharmacologiques, permet d’étudier leur implication dans le rein, l’œil ou le muscle explique le chercheur. Ici, nous montrons que l'activation des récepteurs minéralocorticoïdes joue un rôle significatif sur la respiration mitochondriale, le stress oxydatif et leurs conséquences sur le tissu adipeux et la fonction vasculaire. Ce travail constitue une preuve de concept : il constitue l’une des premières pierres qui permettra de justifier la conduite d’essais cliniques, une fois complété par de nouveaux travaux". Ceux-ci devraient porter sur d’autres modèles physiopathologiques. Ils permettront d’engager ensuite une recherche clinique dans laquelle des médicaments actuellement utilisés dans la prise en charge de l’hypertension artérielle seront évalués dans le but d’améliorer le pronostic des sujets obèses.

Note :
* unité 1138 Inserm/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris 7/Université Paris Descartes, Centre de recherche des Cordeliers, équipe Maladies métaboliques, diabètes et comorbités, Paris

Source : Lefranc C et al. MR (Mineralocorticoid Receptor) Induces Adipose Tissue Senescence and Mitochondrial Dysfunction Leading to Vascular Dysfunction in Obesity. Hypertension. 2019 Feb;73(2):458-468. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.118.11873. PMID: 30624990