Des actions spécifiques sont développées et/ou mis en œuvre par l’Inserm pour répondre aux attentes des plans nationaux.

Cancer

Le Plan Cancer 2014-2019 a pour aspiration première de répondre aux besoins et aux attentes des personnes malades, de leurs proches et de l'ensemble des citoyens. Il s'agit de guérir, mais aussi d'accompagner la personne et ses proches, par la recherche et la prévention. L’Inserm en est non seulement opérateur et financeur des actions consacrées à la recherche au côté de l’Institut national du cancer, mais aussi l’acteur essentiel via ses équipes de recherche.

 

Médecine génomique

Le Plan France Médecine génomique 2025, élaboré par l’Inserm et ses partenaires d’Aviesan, vise à développer l’utilisation du séquençage du génome entier dans la pratique clinique. D’ici 2025, 60 000 génomes seront décodés chaque année, pour une médecine personnalisée renforcée.

 

Antibiorésistance

Le Programme interministériel de maîtrise de l’antibiorésistance vise à diminuer la consommation d’antibiotiques de 25% d’ici 2018 et à réduire les conséquences sanitaires et environnementales de l’antibiorésistance. L’Inserm est impliqué dans le pilotage opérationnel d’actions  de mesures  relatives à la recherche et innovation en matière de maîtrise de l’antibiorésistance et à la mesure et la surveillance de l’antibiorésistance.

 

Maladies neurodégénératives

Le Plan Maladies neurodégénératives (PMND) : l’Inserm s’est vu confier la présidence de son comité de pilotage recherche et l’ITMO Neurosciences assure la coordination du volet recherche du plan. 

 

Maladies rares

L’Inserm a participé au second Plan national Maladies rares, notamment via les activités de ses infrastructures Orphanet et BIOBANQUES.

Mise en place d’un plan de recherche en santé publique

Parmi les objectifs inscrits à son plan stratégique 2020, l’Inserm vise à renforcer ses outils de pilotage stratégique dans le domaine de la santé publique, domaine visant à comprendre comment la santé, le bien-être et l’efficience du système de santé peuvent être améliorés. Ce programme s’appuie sur quatre axes cohérents à soutenir en priorité, afin de renforcer la visibilité internationale et la réactivité de la recherche française en santé publique :

  • déterminants de santé, prévention et recherche interventionnelle
  • interactions santé, travail, environnement
  • innovations et organisation des services de santé et politiques publiques
  • concepts et méthodes dans; champs émergents ou innovants