La recherche de l'art est un projet artistique. Chaque année, des laboratoires Inserm accueillent des artistes de l'École nationale supérieure de photographie d'Arles. Ils y donnent naissance à des œuvres qui explorent les frontières entre art et science.

  • Rétrospective pour les 5 ans de La recherche de l'art en 2016 © Inserm/Robin, Arnaud/EPPDSCI
    Rétrospective pour les 5 ans de La recherche de l'art en 2016 © Inserm/Robin, Arnaud/EPPDSCI
  • Rétrospective pour les 5 ans de La recherche de l'art en 2016 © Inserm/Robin, Arnaud/EPPDSCI
    Rétrospective pour les 5 ans de La recherche de l'art en 2016 © Inserm/Robin, Arnaud/EPPDSCI
  • Rétrospective pour les 5 ans de La recherche de l'art en 2016 © Inserm/Robin, Arnaud/EPPDSCI
    Rétrospective pour les 5 ans de La recherche de l'art en 2016 © Inserm/Robin, Arnaud/EPPDSCI
  • Rétrospective pour les 5 ans de La recherche de l'art en 2016 © Inserm/Robin, Arnaud/EPPDSCI
    Rétrospective pour les 5 ans de La recherche de l'art en 2016 © Inserm/Robin, Arnaud/EPPDSCI
  • La recherche de l'art aux Utopiales de Nantes en 2014 © Inserm/Begouen, Etienne
    La recherche de l'art aux Utopiales de Nantes en 2014 © Inserm/Begouen, Etienne
  • La recherche de l'art aux Utopiales de Nantes en 2014 © Inserm/Begouen, Etienne
    La recherche de l'art aux Utopiales de Nantes en 2014 © Inserm/Begouen, Etienne

Depuis 2011, l'Inserm et l'École nationale supérieure de photographie d'Arles (ENSP) s'associent pour produire des œuvres qui jettent des ponts entre mondes de l’art et des sciences de la vie.

Avec La recherche de l'art, le laboratoire devient un centre d'investigation photographiques. Un lieu d'exploration et de découvertes, où l'art fait apparaître la science autrement. L'étude de la matière vivante devient matière d'inspiration, étudiée par l'artiste.

Ce programme permet à de jeunes diplômés d'effectuer une résidence d'artiste de 3 semaines dans un laboratoires de l'Inserm. Sur place, ils ont carte blanche pour circuler librement, s'imprégner des lieux, et choisir un thème autour du quel axer leurs futures œuvres.

Au terme du projet, leurs créations sont exposées pendant 2 mois aux Rencontres d'Arles de juillet à septembre, puis en mars lors de Festival FASTE de Creil. Un livret de présentation des œuvres et de leurs auteurs est également publié.

Avant de s'adresser aux professionnels diplômés, La recherche de l'art a contribué à la formation d'étudiants. Jusqu'en 2015, 3 à 4 étudiants de seconde année étaient sélectionnés par l'ENSP pour ce programme.

Encadrés par un artiste-enseignant, ils définissaient un thème commun pour orienter leurs projets et démarches personnelles. D'octobre à la fin de leur année scolaire, ils effectuaient 3 résidences artistiques de 3 jours au sein de laboratoires Inserm.

Au cours des années, ces étudiants ont abordé des thèmes comme : l'homme bionique, l'héritage, l'image opératoire, l'identification, ou encore la déformation.

Jean-Luc Teillaud et Anne-Sophie Tritschler abordent le travail artistique réalisé à l'occasion de La recherche de l'art #3

Liste des artistes accueillis

2016

  • Florian Da Silva, au Centre de recherche en cancérologie de Lyon
  • Anna Broujean, à l'Institut Imagine
  • Steven Daniel, au Centre de recherche en cancérologie de Marseille

2015

  • Prune Phi, à l'Institut de la vision de Paris
  • Vivien Ayroles, à l'Institut de Neurosciences des Systèmes de Marseille
  • Isoline Spote, à Institut des sciences cognitives de Lyon
  • Mathilde Moignard, à Institut des systèmes intelligents et robotiques (Paris)

2014

  • Florian Da Silva, au Laboratoire d'imagerie fonctionnelle de la Pitié-Salpêtrière
  • Margot Laurens, au Laboratoire d'imagerie fonctionnelle de la Pitié-Salpêtrière
  • Vincent Marcq, au Laboratoire de Parasitologie-Mycologie de l'unité Inserm 945
  • Célia Honoré, à l'unité Génétique médicale et génomique fonctionnelle de La Timone

2013

  • Rebecca Topakian, au Centre de Recherche des Cordeliers de Paris
  • Camille M., au Centre de recherche des Cordeliers de Paris
  • Anne-Sophie Tritschler, au Centre de recherche des Cordeliers de Paris
  • B.Bellabas, au Centre de recherche des Cordeliers de Paris 

2012

  • Anouck Asathal, au Centre de Recherches en neurosciences de Lyon
  • Marianna Wasowska-Fauchon, à l'Institut de la vision  à Paris
  • Marine Segond, au Centre d'Immunologie de Marseille Luminy 

2011

  • Claire Cocano, à l'Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (Inmed)
  • Rémy Moulin, à l'Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (Inmed)
  • Nicola Noemi Coppola, à l'Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (Inmed)