Programme transversal Variabilité génomique 2018 : Ouverture de l’appel à projets

Info pro

L'objectif du programme transversal Variabilité génomique 2018 est de comprendre le rôle joué par les gènes et leurs variants sur le développement des pathologies. Ce programme qui s'appuiera sur un suivi longitudinal de cohortes d'individus et sur leur phénotypage, vise à favoriser le développement de nouvelles méthodes d'analyse des données longitudinales. Les résultats obtenus contribueront à améliorer l'interprétation de l'association entre des variants génétiques détectés chez un individu et une maladie ou un endophénotype, ainsi qu’à mieux appréhender le rôle joué par les gènes dans la variabilité phénotypique.

Pour accélérer le progrès des connaissances, soutenir une recherche intégrée et pluridisciplinaire et assurer un continuum entre la recherche fondamentale et clinique, l’Inserm met en place des programmes scientifiques transversaux. Ces programmes fédérateurs ont pour but de créer une nouvelle dynamique dans des champs innovants en développant une complémentarité de savoir-faire pour explorer des niches de recherche encore peu étudiées.

Le programme transversal Variabilité génétique propose trois axes de travail :

  • Le premier doit aboutir à la constitution, à partir des ressources de la cohorte Constances et du projet Population générale du plan France Médecine Génomique 2025, d’une cohorte d’individus contribuant à l’identification des variants génétiques communs en population générale, et sur lesquels différents phénotypes et biomarqueurs seront mesurés et suivis au cours du temps.
  • Le deuxième axe de travail visera à proposer des méthodes innovantes d’intégration de données de nature hétérogène.
  • Le troisième et dernier axe cherchera à interpréter ces résultats pour mieux comprendre le rôle joué par les gènes sur les phénotypes.

Pour que ce programme transversal ait une réelle valeur ajoutée vis-à-vis des équipes Inserm, il doit inciter à la formation d'un consortium pluridisciplinaire agrégeant des équipes de cliniciens, généticiens, épidémiologistes, bioinformaticiens, biostatisticiens, biologistes investies dans la question centrale de l'interprétation et de l'impact des variations génomiques sur le phénotype, ainsi que des mathématiciens et des statisticiens qui développeront des méthodes innovantes d'analyse des données.

Participer au programme transversal Variabilité génomique 2018

Ouverture du site de soumission des lettres d'intention : 2 mars 2018

Limite de dépôt de la lettre d'intention : 2 avril 2018

Séminaire et présentation des axes de travail : Juin 2018​​

Téléchargez l'Appel d'offres

Plus d’info sur Eva