Sida

Avril 2009

Le 5 juin 1981, aux États-Unis, les Centers for Disease Control font état de leurs observations sur une maladie rare semblant toucher des membres de la communauté homosexuelle. Cette lettre est depuis citée comme la description des "cinq premiers cas de sida".

34 millions de personnes atteintes dans le monde

Vous devez disposer du lecteur Flash pour afficher cette vidéo.

Recherche à suivre : une série de clips des année 90. Le sida sème la pagaille dans le système immunitaire. Il rencontre un microbe et l'invite à le suivre en toute sécurité...dans les ganglions. Chemin faisant le VIH explique à son compagnon de route comment il se transforme et ne redoute aucun vaccin pour le moment. Cependant la capote vient interrompre brusquement leur voyage destructeur. Dessin animé de 6 min.

Le sida (syndrome d’immunodéficience acquise) frappe la planète entière. Son virus, le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), s’est répandu sans doute dès le milieu du XXe siècle.

Selon la dernière estimation de l’OMS (décembre 2012), plus de 34 millions de personnes vivent aujourd’hui avec le VIH/sida dans le monde, dont 3,3 millions d’enfants de moins de 15 ans. L’Afrique subsaharienne rassemble à elle seule 69 % des cas. On compte environ 2,5 millions de nouvelles contaminations chaque année, et 1,7 millions de décès ont été recensés en 2011. En France, en 2009, 150 000 personnes vivaient avec le VIH.

La contamination homosexuelle est minoritaire dans le monde.

 

VIH-1 et VIH-2

Vous devez disposer du lecteur Flash pour afficher cette vidéo.

C'est quoi un virus ?

Le sida se manifeste par la perte progressive des défenses immunitaires de l’organisme, qui devient sensible à toutes les infections opportunistes (tuberculose, pneumocytose, herpès virus 8 responsable du sarcome de Kaposi, etc.).

Deux virus en sont responsables : VIH-1 et VIH-2. Le premier virus du sida fut isolé en 1983 par l’équipe de Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier (Inserm, CNRS, Institut Pasteur). Les deux chercheurs furent lauréats du Prix Nobel en 2008. Le principal sérogroupe de la souche VIH-1, appelé M (pour Main), provient d’un virus qui frappe surtout les chimpanzés. Mais d’autres espèces de singes africains (singes verts, mangabeys, mandrills et cercocèbes) sont affectées par des virus très proches (les SIV, virus d’immunodéficience simienne) du VIH.

 

Des virus d’origine simienne, apparus au cours du XXe siècle
Le plus ancien virus VIH-1 a été retrouvé dans des sérums humains datant de 1959. Selon l’arbre phylogénétique établi par comparaison de plusieurs centaines de virus issus de différentes souches, l’ancêtre commun du VIH-1 a dû apparaître en Afrique dans les années 1920-30. Il est probable que l’homme a été contaminé à plusieurs reprises dans son histoire du fait de la consommation de chimpanzés ou de leur morsure. La souche VIH-2, découverte en 1986, moins virulente, surtout fréquente en Afrique occidentale et en Asie du Sud, dérive elle aussi d’un virus simien.

Trois voies de transmission

Le VIH est un rétrovirus qui se lie aux lymphocytes, principales cellules anti-infectieuses de notre système immunitaire. Il possède un taux de mutation très élevé, ce qui rend difficile la mise au point d’un vaccin.

Interleukine - Production d'IL10 dans un lymphome du sida

Interleukine - Production d'IL10 dans un lymphome du sida (immunomarquage avec un anticorps anti-IL10/BCRF). x1000.

Par ailleurs, le virus utilise le matériau de nos propres cellules (polymérases, ribosomes, ARN) pour se propager, de sorte qu’il est difficile d’enrayer sa progression sans affaiblir du même coup les lymphocytes.

Le VIH se transmet par trois voies : la voie sanguine (transfusion de sang, aiguilles contaminées, contact de plaies), la voie maternelle (contamination du fœtus par la mère séropositive et du nouveau-né par l’allaitement) et la voie sexuelle (par les muqueuses génitales).

L’infection à VIH touche principalement la tranche d’âge 30-40 ans. Les homosexuels à partenaires multiples ont été les premiers cas observés aux États-Unis. Puis l’épidémie a été révélée dans le monde occidental chez les transfusés, les hémophiles et les toxicomanes.

Actuellement, le mode de transmission le plus important dans le monde entier est la voie hétérosexuelle.

 

Les "survivants à long terme"
Il existe 2 % à 5 % des personnes asymptomatiques à long terme ("survivants à long terme") : après plus de dix ans d’infection par le VIH, ils ne développent pas le sida. Moins de 1 % des populations caucasiennes résiste à l’infection par le VIH en raison de mutations génétiques protectrices.
Ces cas, de même que ceux des couples "paradoxaux", de certaines prostituées ou encore de certains enfants nés de mères infectées et résistants à l’infection sont à l’étude, afin de comprendre comment l’organisme peut ainsi s’opposer au rétrovirus.

Du côté des labos

La recherche fondamentale et clinique, où la France possède une excellence internationalement reconnue, vise à une meilleure connaissance du VIH, du sida, de son traitement et des stratégies visant à limiter son extension : mécanismes de réplication du VIH (entrée et multiplication du VIH dans les cellules humaines), variabilité du virus et de son cycle de vie, modes de transmission mais aussi de protection naturelle contre le virus, physiopathologie de l'infection et la réponse immunitaire, mise au point et test de candidats-vaccins.

La prévention, la compréhension de tous les déterminants de la contamination et l’information du grand public comme des communautés à risque sont également des priorités.

Pour aller plus loin

Les associations de malades

Inserm-Associations - la base Inserm Associations

Multimédia

Sida, le combat de tous. Extrait de la série 3D "A bord du Nanotilus", 2012

Puzzle : Sida

 

 

Actualités

 

Communiqués de presse

 

Rapports - Textes officiels

réalisé par France Lert, directrice de recherche à l'Inserm (Unité 687 "Santé publique et épidémiologie des déterminants professionnels et sociaux de la santé") et Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Tenon (2009)

Sites

^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Google+ Linkedin Viadeo Twitter Facebook