• Accueil >
  • Immunologie, inflammation,... >
  • Enjeux scientifiques et méd...

Enjeux scientifiques et médicaux

Il s’agit de développer une recherche multidisciplinaire alliant l’approche clinique, la microbiologie, la génomique, l’épidémiologie moléculaire et humaine, l’entomologie, les mathématiques, la sociologie. Et cela sur un vaste champ de maladies, touchant aussi bien l’homme que l’animal, pouvant interagir de manière complexe avec les écosystèmes comme avec les pratiques sociales et médicales.

Enjeux et défis en Infectiologie et microbiologie

Ce feu d'artifice illustre en fait un combat en cours : celui des cellules endothéliales infectées depuis quatre heures par du méningocoque (en bleu). En vert et en rouge, deux protéines sont également visibles, l'actine et la paxilline. © Inserm, Eugène, Emmanuel

Ce feu d'artifice illustre en fait un combat en cours : celui des cellules endothéliales infectées depuis quatre heures par du méningocoque (en bleu). En vert et en rouge, deux protéines sont également visibles, l'actine et la paxilline.

Les maladies infectieuses et parasitaires sont la deuxième cause de mortalité dans le monde (environ 26 % de la mortalité globale, soit 17 millions de décès par an). Elles frappent inégalement les pays selon leur localisation géographique et leur niveau de développement.

La recherche française sur les maladies infectieuses et parasitaires doit aujourd’hui affronter plusieurs défis :

  • l’émergence de maladies infectieuses
  • la résistance aux antibiotiques,
  • l’étude du lien entre infections et maladies chroniques non-transmissibles,
  • les infections virales chroniques,
  • l’anticipation et la préparation de prochaines crises sanitaires.

Enjeux et défis en Immunologie et Inflammation

L’Immunologie est un incontestable pivot médical et une source de solutions prophylactiques (vaccins) et thérapeutiques dans de nombreuses disciplines médicales. Si l’acquisition croissante de connaissances permet de mieux comprendre l’établissement et le maintien des mécanismes de défense de l’organisme, il est observé que tout dysfonctionnement/dérégulation, rupture d’homéostasie ou anomalie sont les sources de pathologies inflammatoires, allergiques,  auto-immunes, de rupture de la tolérance et de déficits des défenses immunitaires. Qu’elles soient aigues ou chroniques, ces pathologies ont une incidence notoire en santé publique et de par leur augmentation constante, elles constituent un défi de santé majeur.  Aussi, il est primordial de soutenir le développement de recherches fondamentales notamment dans les domaines suivants :

  • l’immunité innée et adaptative,
  • microbiotes (homéostasie –dysfonctionnement et impact sur les grandes fonctions de l’organisme),
  • le développement de vaccins efficaces contre les nouveaux agents infectieux  ou adapté aux besoins de nouvelles populations, et  leur acceptabilité,
  • les immunothérapies dont les anticorps de nouvelles générations, les biothérapies et greffe- transplantation,
  • les pathologies allergiques et inflammatoires visant à mieux comprendre les mécanismes conduisant à la dérégulation de l’homéostasie (développement de nouveaux modèles, rôle des microorganismes, rôle de l’inflammation stérile, mécanismes cellulaires et moléculaires et facteurs génétiques et environnementaux impliqués dans l’incidence et la prévalence de ces pathologies.

Laboratoire P4 Jean Mérieux/Inserm © Inserm, P. Latron

Le laboratoire P4 - Jean Mérieux, à Lyon, un centre de recherche sur les virus
voir le diaporama

^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Google+ Linkedin Viadeo Twitter Facebook