Programmes de recherche

Deux programmes de recherche, ESPRI et ATIP-Avenir, retiennent particulièrement l’attention des jeunes chercheurs.

ESPRI

Le programme ESPRI (Equipe Soutenue par la Région et par l'Inserm) témoigne du partenariat qui s’est installé entre les régions, les collectivités locales et l’Inserm. Il est destiné à soutenir des équipes universitaires, jeunes équipes ou équipes d'accueil, de qualité reconnue mais de masse critique encore insuffisante pour une labellisation en tant qu'unité de recherche Inserm

ATIP-Avenir

Le programme de recherche Inserm-CNRS ATIP - Avenir est proposé pour apporter un soutien fort à de jeunes chercheurs présentant un projet de recherche innovant de très haut niveau.

Inserm_23112

Détection du virus Chikungunya dans le muscle des souris infectées en microscopie à fluorescence. Travaux réalisés dans le laboratoire G5 Institut Pasteur, Avenir Inserm "Microorganismes et barrières de l'hôte".

Dans le cadre d’un partenariat entre le CNRS et l’Inserm, un programme est proposé pour apporter un soutien fort à de jeunes chercheurs présentant un projet de recherche innovant de très haut niveau. Ces jeunes chercheurs peuvent être non statutaires ou déjà titulaires d’un poste.

L’objectif de ce programme est de favoriser l’autonomie et la mobilité des candidats dans le cadre d’une interaction étroite avec les différents acteurs des sites de recherche. Jusqu’à maintenant, les sites d’accueil ont été des structures Inserm, CNRS, CEA ou des Instituts Fédératifs de Recherche. Les équipes ainsi créées ont pour vocation de renforcer le dispositif de recherche du laboratoire d'accueil en développant, de manière autonome, leur propre thématique.

Ce soutien à l’innovation et à l’excellence des projets doit conduire les lauréats, à la fin du contrat (minimum 3 ans, maximum 5 ans), à s’autonomiser en créant une équipe labellisée.

Les projets doivent s’inscrire dans l’ensemble des champs de la recherche des sciences du vivant et de la santé. La sélection, par les pairs au sein de comités spécialisés, est basée sur la qualité scientifique du projet proposé par le candidat.

Le soutien apporté par le programme prend en charge :

  • une dotation annuelle de fonctionnement,
  • un CDD de deux ans pour un chercheur postdoctoral,
  • un salaire pour les non statutaires,
  • la mise à disposition d’une surface de recherche dédiée, fonctionnelle.

En fonction de la thématique développée, ces programmes peuvent être soutenus par des associations partenaires de l’Inserm et du CNRS.

^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Google+ Linkedin Viadeo Twitter Facebook