VIH : la stratégie du "test and treat" en débat à la Conférence de Rome

19 juillet 2011

La 6ème conférence scientifique sur le sida s’est ouverte dimanche dernier à Rome. Au cœur des débats qui réunissent jusqu’au 20 juillet quelque 5000 chercheurs et professionnels de santé : la stratégie du « test and treat » associant dépistage renforcé et traitement précoce pour les personnes contaminées. Les résultats d’un essai clinique dévoilé lundi montrent que la mise sous traitement antirétroviral précoce d’une personne infectée peut réduire de 96% le risque de transmission du VIH à son partenaire séronégatif. Mais au-delà des résultats scientifiques encourageants, le débat se pose également en termes éthiques et économiques.

La 6ème conférence scientifique sur le sida s’est ouverte sous les meilleurs auspices, avec la publication récente de plusieurs études montrant l’efficacité des antirétroviraux utilisés en tant qu’outil complémentaire de prévention. "Nous avons des preuves solides que les antirétroviraux préviennent l’infection par le virus du sida" a souligné Michel Sidibé, directeur général de l’Onusida.

 

"Test and treat", stratégie pour les années à venir ?

La totalité des résultats de l’essai clinique HPTN 052 mené en Afrique, Asie et Amérique du Nord et du Sud sur 1 763 couples sérodifférents hétérosexuels ou homosexuels ont été présentés le 18 juillet. Ils montrent que la mise sous traitement antirétroviral précoce d’une personne infectée peut réduire de 96% le risque de transmission du VIH à son partenaire séronégatif.

Ce premier essai randomisé prouve l’efficacité de la stratégie du « test and treat », à savoir un dépistage de masse afin de diagnostiquer les personnes ignorantes de leur statut et initier rapidement un traitement dans une optique de contrôle de la transmission du virus. Bien que ces derniers résultats aient suscité l’enthousiasme de la communauté scientifique présente, la généralisation du "test and treat" est-elle réaliste, au plan éthique et financier ?

Rapport coût-bénéfice

"Les modélisations de l'impact macro-économique suggèrent que cette stratégie du « test and treat » peut s'avérer "rentable" en quelques années, ses coûts devenant inférieurs aux bénéfices qu'elle génère au travers les gains de productivité permis par la baisse de la morbidité et de la mortalité prématurée des travailleurs infectés par le VIH" commente Jean-Paul Moatti, économiste de la santé et directeur de l’Institut Santé publique d’AVIESAN.

Comme l’a souligné Michel Kazatchkine, Directeur Exécutif du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et la Malaria, il est encore trop tôt pour généraliser la stratégie "test and treat" alors que seulement 40% des besoins sont couverts sur la base des critères actuels d’éligibilité au traitement antirétroviral de l’OMS (niveau de CD4 inférieur à 350 cc/mm3 ou/et signes cliniques avérés). L’heure est encore à la recherche opérationnelle.

Il faudra également valider les prédictions optimistes des modèles par des évaluations à grande échelle de l'accès précoce au traitement: c'est par exemple l'objectif de l'essai TASP qui sera conduit par l'Africa Center du Kwazulu-Natal (Afrique du Sud) et sera bientôt lancé sur le terrain avec le soutien de l'ANRS.

Prise de risque

Diminuer le risque de contamination suscite également la crainte d’un relâchement des comportements des personnes infectées. "Jusqu'à présent, l'hypothèse que l'accès au traitement pouvait avoir des effets involontairement négatifs sur la prévention en incitant les personnes traitées ou leur entourage à prendre plus de risques a été démentie dans les faits" ajoute Jean-Paul Moatti, se basant notamment sur des études menées au Cameroun par l'ANRS et présentées à la Conférence de Rome. "Il faut néanmoins rester vigilants et poursuivre la "surveillance" socio-comportementale en parallèle de l’expérimentation des stratégies de type 'test and treat'" conclut-il.

Pour en savoir plus

Site de la 6ème conférence sur pathogénèse du VIH, les traitements et la prévention
http://www.ias2011.org/

Retour à la liste des actualités "Recherche"
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes