Somnolence au volant : des mesures pour lutter

29 juillet 2011

En France, près de 90 000 accidents de la route seraient liés chaque année à la somnolence. Pourtant, des mesures de prévention existent. L’efficacité du café ou de la sieste a notamment été évaluée par une équipe de chercheurs, en situation de conduite réelle et sur simulateur. Il s’avère que nous ne sommes pas tous égaux face à la somnolence…

Informations complémentaires

Site de la plateforme GENPPHASS (Bordeaux)

Vous devez disposer du lecteur Flash pour afficher cette vidéo.

Etude de la somnolence au volant menée par le Groupe d’études neurophysiologie pharmacologie sommeil et somnolence (CNRS/CHU Pellegrin Bordeaux)

Sur autoroute, on estime qu’un accident mortel sur trois est dû à la somnolence. Contrairement aux idées reçues, la moitié de ces accidents se produisent lors de trajets de moins de 2 heures.

Face à ces risques, il est essentiel d’identifier les signes d’alerte ; certaines mesures peuvent également permettre de lutter contre la somnolence.

Le Groupe d’Etudes NeuroPhysiologie Pharmacologie Sommeil et Somnolence, dirigé par le Pr Pierre Philip (Clinique du Sommeil/ CHU Pellegrin, CNRS 5227, Bordeaux) développe des outils d’étude des troubles du sommeil. Un simulateur de conduite permet notamment d’étudier les différences de comportement entre les conducteurs et les moyens de lutte contre la somnolence au volant.

Retour à la liste des actualités "Société"
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Google+ Linkedin Viadeo Twitter Facebook