Maladies auto-immunes : dompter le système immunitaire

09 janvier 2017

Les maladies auto-immunes sont dues à des dysfonctionnements du système immunitaire, conduisant ce dernier à s’attaquer à tort à des composants de l’organisme. Face à ces maladies, l’enjeu pour les médecins et les chercheurs est d’arriver à contrôler le système immunitaire tout en conservant sa fonction normale.

Informations complémentaires

Retrouvez tous les numéros de Science&Santé

Pour nous protéger efficacement contre les agressions extérieures, le système immunitaire doit faire la différence entre les intrus qu’il doit éliminer, et les composants de l’organisme qu’il doit ignorer. Cependant, il lui arrive de manquer de discernement. Il retourne alors ses armes anti-intrusion contre l’organisme, provoquant des maladies auto-immunes. Certaines lésions qui en découlent n’apparaissent que dans un seul organe ou tissu, comme dans le diabète de type 1 ou la myasthénie. D’autres affectent l’ensemble de l’organisme. C’est le cas du lupus érythémateux systémique.

 Pour traiter ces pathologies, il s’agit d’identifier précisément les dysfonctionnements qui sont à leur origine, afin de les contrecarrer. Or l’affaire est complexe. D’une part, les attaques sont multiples. D’autre part, il faut parvenir à calmer le système immunitaire sans qu’il baisse la garde vis-à-vis des agents pathogènes...

Découvrez les recherches mises en place pour remettre le système immunitaire sur les rails en lisant le dossier du dernier numéro de Science&Santé.

À lire aussi, notre dossier d’information Maladies auto-immunes

Retour à la liste des actualités "Société"
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes