La Fondation Bettencourt Schueller récompense deux laboratoires de l’Inserm

25 janvier 2013

29 janvier 2013 - A l’occasion de la 13e édition des Coups d’élan pour la recherche française, un montant total de 1 000 000 € a été attribué à quatre laboratoires de recherche biomédicale publics, dont deux équipes de l’Inserm. Les prix seront remis mardi 29 janvier à l’Institut de France par Madame Françoise Bettencourt Meyers, Présidente de la Fondation Bettencourt Schueller.

Informations complémentaires

Consulter le site de la Fondation Bettencourt Schueller
Télécharger la brochure des prix scientifiques de la Fondation (4,1 Mo)

Les prix Coups d’élan pour la recherche française sont attribués chaque année à des laboratoires français de recherche renommés pour la qualité de leurs équipes et le caractère prometteur de leurs recherches. Ces prix (250 000 euros par lauréat) sont destinés à optimiser les infrastructures et les conditions de travail des chercheurs : réaménagement des locaux, rénovation des installations, acquisition de matériels… Ils permettent également aux laboratoires de bénéficier d’une aide ponctuelle au fonctionnement.

Les lauréats

Raphaël Scharfmann, Unité Inserm 845 "Centre de recherche croissance et signalisation", Institut Cochin, Paris.

Vous devez disposer du lecteur Flash pour afficher cette vidéo.

Les lauréats 2012

L’équipe dirigée par Raphaël Scharfmann étudie les cellules du pancréas chargées de produire l’insuline : les cellules β-pancréatiques. Le diabète, quel qu’en soit le type, est dû à une diminution de la masse fonctionnelle de ces cellules. Les travaux conduits par Raphaël Scharfmann et ces collaborateurs visent à mieux comprendre comment elles se développent et comment elles fonctionnent. L’objectif : parvenir à mettre au point de nouvelles stratégies thérapeutiques pour les personnes atteintes de diabète. Ces travaux ont déjà permis développer de nouveaux traitements pour des formes spécifiques de diabètes du nouveau-né.

Le Prix Coups d’élan va permettre la rénovation et la réhabilitation complètes des locaux du bâtiment Cassini de l’Institut Cochin, pour accueillir l’équipe de Raphaël Scharfmann et trois autres équipes de spécialistes de l’immunologie de diabète. Ainsi réunis, les chercheurs pourront plus facilement unir leurs efforts et travailler en synergie.

 

Christophe Tzourio, Unité Inserm 708 "Neuroépidémiologie", Université Bordeaux Segalen.

L’équipe de Christophe Tzourio propose de constituer et de suivre pendant dix ans une cohorte de 30 000 étudiants des Universités de Bordeaux et de Versailles. La cohorte i-Share (Internetbased

Students HeAlth Research Enterprise) est destinée à explorer les facteurs de risque des maladies chez une population d’adultes jeunes, tranche d’âge pour laquelle peu d’informations sont disponibles en dépit de risques spécifiques (troubles de l’humeur et suicide, conduites à risque et accidents, exposition à l’alcool et aux drogues…) et de comportements qui peuvent avoir un impact à long terme (risque de cancers, de maladies cardiovasculaires ou neurodégénératives…). En plus des données sociocomportementales et cliniques, le bilan initial comprendra des examens servant à créer une bio-banque et une banque d’imagerie cérébrale.

L’étude i-Share permettra de mieux définir les profils des individus à risque et de mettre en place des programmes de prévention ciblés.

Les locaux qui accueilleront l’équipe en charge des aspects opérationnels de l’étude i-Share seront réhabilités grâce au Prix Coups d’élan. De plus, le laboratoire sera équipé d’appareils de dépistage des capacités auditives et visuelles et de l’atteinte des vaisseaux rétiniens.

Retour à la liste des actualités "Evènements"
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Google+ Linkedin Viadeo Twitter Facebook